Retour au sommaire du blog

The power of Books - Comment 2 livres ont changé ma vie !

26/04/2022

"That’s what I love about reading: one tiny thing will interest you in a book, and that tiny thing will lead you on to another book, and another bit there will lead you on to a third book. It’s geometrically progressive – all with no end in sight, and for no other reason than sheer enjoyment."

Mary Ann Shaffer & Annie Barrows (The Guernsey Literary & Potato Peel Pie Society)

 

"One tiny thing will interest you in a book"


 

J’ai découvert le roman The Guernesey Literary and Potato Peel Pie Society un peu par hasard. Je l’ai dévoré et ressenti des choses puissantes au fond de moi, comme aucun autre roman ne l’avait fait auparavant. Ce roman épistolaire a réveillé en moi les souvenirs de toutes mes correspondances passées, correspondances que les nouvelles générations n’ont malheureusement pas eu le bonheur de connaître. Quand j’ai rencontré mon mari, nous nous écrivions tous les jours des lettres d’amour ! Enfant et même adolescente, quand j’étais séparée de mes parents quelques semaines, avec amour ils m’écrivaient des lettres postales chaque jour et je me régalais à leur écrire en détails mes activités quotidiennes ! J’ai connu ce bonheur intense de recevoir des lettres d’amis, de camarades et de personnes chères à mon cœur dans ma boîte aux lettres et aussi la frustration (positive je trouve) de devoir attendre la réponse pendant de longs jours, semaines voire mois et qui permet de cultiver une belle qualité : la patience ! La plupart de ces correspondances, je l’ai ai gardées malgré beaucoup de déménagements. "Les paroles s'envolent" dit le diction, "mais les écrits restent". Et j'aime les relire de temps en temps. Ce roman fabuleux The Guernesey Literary and Potato Peel Pie Society m’a donné envie de me remettre à des correspondances par voie postale. Depuis la découverte de cette pépite, j'ai aussi une folle envie de retrouver une machine à écrire qui ressemblerait à celle que j’avais quand j’étais adolescente. Quelques mois ont passé, et j’ai relu très récemment ce roman.  Mais cette fois-ci, je l'ai lu beaucoup plus lentement, en le savourant page par page, phrase par phrase, mot par mot… je n'avais pas envie qu'il se termine ! Et c'est ainsi que tout doucement a germé l’idée un peu folle de Letters From Margot! Je peux donc dire que ce livre a un peu changé ma vie. Si je n’avais jamais eu ce livre entre les mains, Letters From Margot n’aurait probablement jamais vu le jour et ces lettres sur la France et la culture française que j’écris avec passion et expédie aux quatre coins de la planète chaque mois, changeront à leur tour peut-être la vision des lecteurs et pourquoi pas un peu leur vie à eux aussi ? Et tout ça grâce à un quoi ? Un livre ! C’est fou, n’est-ce pas ?


Et ce n’est pas fini…

"And that tiny thing will lead you
to another book"


  

Dans une boîte à livre, j’ai récemment trouvé un magnifique livre relié : L’Homme au Masque de Fer de Paul Lacroix (1680) dans une très belle édition (Editions de Crémille, Genève, 1970). Il ne faut pas juger un livre à sa couverture, dit-on. Mais, le livre étant si beau, et étant bibliophile, j’avoue que je l’aurais pris presque peu importe son titre. Cependant, son titre m’a immédiatement rappelé le film avec Léonardi Di Caprio, Man in the Iron Mask, sur l’histoire d'un mystérieux frère jumeau de Louis XIV. Contrairement à beaucoup d’autres beaux livres que je chine régulièrement et qui finissent en déco dans ma bibliothèque, ma curiosité a été piquée par celui-ci et je me suis mise à le lire tous les soirs jusqu’à me passionner pour son histoire particulièrement intrigante et qui se déroule presque exclusivement dans une prison d'Etat hautement surveillée, la fortesse de Pignerol en Italie, sous le règne de Louis XIV. 

Découvrez mon Reel Instagram
 

L’histoire ne me disait rien du tout (aucun lien avec le film) et petit-à-petit, au fil de ma lecture, j’ai commencé à réaliser que les noms des personnages étaient célèbres et bien réels ! Tels Molière, Colbert, d'Artagnan, Nicolas Fouquet, Mazarin, Mlle de la Vallière, La Voisin, Thomas Corneille, Racine, Mme de Sévigné, La Fayette, Charles Perrault …
Quand j’ai réalisé cela, j’ai commencé à me demander si l’histoire n’était pas réelle elle aussi ! Le roman a alors commencé à devenir encore plus intéressant. Est-ce que le personnage central, Fouquet, était LE célèbre Nicolas Fouquet, Marquis de Belle-Île, Vicomte de Melun et Vaux, surintendant des Finances à l'époque de Mazarin ?
Je n’ai pas encore eu le temps de faire beaucoup de recherches et j’avoue que je préfère d’abord terminer ma lecture pour ne pas ‘spoiler’ la fin. Mais, quel ne fût pas ma surprise ce matin, en tombant sur un post Instagram de Capucine Goalard (les nouvelles technologies ont du bon quand même) qui a passé son week-end au château de Vaux-le-Vicomte en région parisienne ! Elle écrit en légende de sa vidéo : « Et un rêve de plus qui se réalise : découvrir la splendeur du château de Nicolas Fouquet. » What ? Mais c’est le personnage central de mon roman du moment ! Et Capucine de poursuivre : « Nicolas Fouquet eut un pouvoir et une fortune considérables (…) Destitué et arrêté sur l’ordre de Louis XIV en 1661 pour malversations, condamné à la confiscation de ses biens et au bannissement hors du royaume, il vit sa peine aggravée par le roi, en vertu de ses pouvoirs de justice, à l’emprisonnement à vie. »

J’étais stupéfaite de réaliser que j’étais en train de découvrir l’Histoire de France, la vraie, à l’époque de Louis XIV, depuis plusieurs jours déjà en étant persuadée que je lisais une fiction ! Ah le pouvoir des livres !
Oui, je sais ce que vous vous dites : "Mais quel manque de culture !" Oui, c'est vrai, je suis assez inculte en Histoire de France. A l’époque où on m’a enseigné l’histoire de France à l’école, je ne m’y intéressais pas du tout ou peut-être disons plutôt qu’aucun de mes professeurs n’a réussi à me transmettre sa passion ?!  Ce n’est que durant mes études universitaires, quand j’ai appris l’histoire des Etats-Unis et celle de la Grande-Bretagne, que l’Histoire a commencé à m’intéresser, puis m’a littéralement fascinée. Bien que je n’aie aucun don pour retenir les dates, je peux dire aujourd’hui que j’aime l’Histoire.
Mais qui aurait cru qu'une anglophile pure et dure comme moi puisse un jour s'intéresser à l’Histoire de France ?
Deux jours au Puy Du Fou il y a quelques temps ont suffi pour allumer en moi une étincelle d’amour pour l’Histoire de mon pays, puis ce roman trouvé dans une boîte à livres par hasard il y a quelques jours l'a carrément embrasé !
Nous planifions une visite culturelle de Paris pour l’été prochain, avec nos enfants passionnés d’Histoire depuis toujours, puis direction le Château de Versailles, alors pourquoi pas aussi au passage le Château de Nicolas Fouquet, le héros de mon roman !
D’autant plus qu’avec Letters From Margot et toutes les recherches que je suis amenée à faire, je réalise ("Mieux vaut tard que jamais" !) à quel point la France est belle et riche d’Histoire !

 

"And that tiny bit there will lead you
on to a third book"

 

J’ai hâte de terminer la lecture de mon roman passionnant et d’effectuer des recherches pour savoir si tout est réel dedans ou s’il y a une part de romance.

Ensuite, « jamais deux sans trois », je me demande bien quel sera le prochain roman qui changera ma vie ?

En avez-vous un en particulier à me conseiller ?

 

"It’s geometrically progressive – all with no end in sight, and for no other reason than sheer enjoyment."

“. . . I wonder how the book got to Guernsey? Perhaps there is some sort of secret homing instinct in books that brings them to their perfect readers.”