Retour au sommaire du blog

Hors des sentiers battus

14/06/2021

Il existe des endroits exceptionnels, grandioses, à couper le souffle ; des endroits incontournables qui figurent dans tous les guides touristiques dignes de ce nom. Des lieux victimes de leur succès, foulés par les pieds de milliers de touristes chaque année et par conséquent dégradés, pollués et qui peuvent même présenter un danger pour les visiteurs.
Et il existe des lieux cachés des sentiers battus, des endroits secrets, difficiles d’accès où il faut fournir de réels efforts tant pour les atteindre, en descendant un chemin pentu sans glisser et risquer de finir sa course dans un ravin, que pour les quitter et les remonter sans perdre haleine.

C’est de ce second lieu que je vais vous parler brièvement, mais pas trop, de peur que vous ne le découvriez à votre tour…


Sur le plan d’une petite commune des Côtes d’Armor, en Bretagne, on y lit un nom de plage introuvable sur place, et pour cause ! Du GR34 (sentier de grande randonnée), qui offre une vue panoramique sur la Manche, on aperçoit un chemin quelque peu broussailleux qui descend vers la mer. Tout aventurier qui se respecte, en quête de lieux insolites, est tenté de l’emprunter afin de découvrir où il mène. Mais un vieux panneau freine le randonneur dans son élan ; il indique : « Risques d’éboulement ». C’est incroyable le pouvoir que peuvent avoir ces mots ! 

 

La plage aux deux visages

Quand j’y pense, à cause de ce petit panneau rouillé et abandonné, je suis passée toute mon enfance à côté d’un endroit magnifique : à marée haute, c’est une jolie plage en pente, constituée de galets noirs. Elle est bordée de rochers et de falaises. A marée basse, c’est une immense plage de sable fin. Grâce à sa falaise, la plage est abritée des vents de terre et offre une vue imprenable sur la mer. On discerne au loin quelques îlots surplombés de phares. Par temps clair et à marée haute seulement, l’eau y est turquoise - grâce aux galets et à la profondeur de l’eau. La plage est alors presque inexistante et devient idéale pour nager, car d’une part on y est saisi immédiatement, et d’autre part, les gros rochers potentiellement dangereux sont beaucoup plus loin. A marée basse, en revanche, la plage a un tout autre visage : elle est vaste, le sable est très clair et la mer est tellement plate qu’on a l’impression qu’on aura pied jusqu’en Angleterre. Elle est alors idéale pour s’amuser dans l’eau en famille ou entre amis, prendre un bain de soleil tout en savourant une bonne lecture ou s’adonner aux joies de la pêche à pied.
Je n’ai appris l’existence de cette 'plage aux deux visages' qu’il y a une dizaine d’années à peine. Elle était alors le lieu privé de quelques rares riverains, qui y organisaient même des feux de joie à la nuit tombée. Récemment encore, à part quelques locaux bien avertis qui y promenaient leurs chiens, s’y baignaient et y pratiquaient le paddle, seuls quelques touristes téméraires osaient braver le panneau d’avertissement.


La commune ne cache pourtant pas l’existence de cette plage dans ses feuillets mensuels et magazines trimestriels ; elle entretient bel et bien son sentier escarpé à la belle saison, et dans le même temps elle s'est bien gardée - pendant tellement d'années - d’ôter le fameux panneau au pouvoir très dissuasif. Je pense que j’ai, depuis longtemps, compris la raison de cette contradiction : il existe des lieux qui se portent bien mieux lorsqu’ils restent secrets.
On se sent d’autant mieux dans ces lieux qu’on les sait réservés à une poignée de privilégiés, d’autochtones en quête de calme, de repos et de lieux de méditation.

Et vous, aimez-vous aussi les lieux secrets, loin de la foule ? Vivez-vous hors des sentiers battus en choisissant une vie qui vous ressemble vraiment ? Avez-vous un rêve que vous aimeriez réaliser ?

Vous pouvez me répondre ou commenter cet article sur Instagram :)

Je vous souhaite un magnifique été ressourçant - plein de repos, de quiétude, de doux moments en famille et entre amis. Et qui sait ? Vous déciderez peut-être à votre tour de changer de vie et de sortir des sentiers battus...

Suivez-moi, je vous y emmène...

Margot